Aller au contenu principal

L'EPLEFPA c'est aussi...

Outre ses missions premières que sont l’enseignement, la formation professionnelle et l’apprentissage (traitées dans les autres parties du site), l’établissement, comme tous les autres établissements agricoles de France s’est vu confier par la loi d’autres missions :

L'insertion

La loi d’orientation agricole du 9 juillet 1999 a défini une nouvelle mission pour l’enseignement et la formation professionnelle agricoles publics. Les établissements doivent contribuer à l’insertion scolaire des jeunes, mais aussi à leur insertion sociale et professionnelle

L’insertion scolaire vise à créer une offre publique de formation en mesure de satisfaire les choix d’orientation du jeune et à mettre en place les conditions pour lui donner les moyens de s’engager dans une voie de formation ou d’études et de se confronter à une diversité de modes d’apprentissage. Ces conditions devraient lui permettre de construire et de réaliser son projet, sur la base de ses aspirations et de ses acquis, par l’obtention d’un diplôme et (ou) d’une qualification et de capacités et compétences propres à lui permettre de poursuivre un parcours social et professionnel dans une optique de formation tout au long de la vie. Enrayer les phénomènes d’abandon ou d’exclusion du système éducatif est un objectif majeur de l’insertion scolaire.

L’accueil, l’orientation et le suivi individuel doivent tenir un rôle primordial dans ce cadre et dans l’effort de scolarisation auquel participent l’enseignement et la formation professionnelle agricoles publics.

L’insertion sociale, envisagée comme action visant l’intégration sociale, a pour objectif de mettre en place les conditions de l’apprentissage de la vie en société dans le cadre de l’établissement (groupe classe, internat, etc...) et à préparer le citoyen à s’intégrer dans une collectivité humaine en respectant un certain nombre de règles, en développant le sens de l’autonomie, de la responsabilité et le sens critique. L’action d’insertion ou d’intégration sociale au sein des établissements est complémentaire des actions plus globales visant à répondre, pour l’ensemble de la population, aux problèmes susceptibles de conduire vers des formes d’exclusion.

L’insertion professionnelle a pour objectif de conduire le jeune ou l’adulte vers un emploi ou une activité au plus près de son projet et de la réalité du marché de l’emploi. Elle vise à mettre en place, dès la formation, un processus progressif de confrontation à différentes situations professionnelles. Elle vise également à accompagner le jeune ou l’adulte dans l’élaboration et la concrétisation de son projet, en lui proposant des parcours de formation adaptés tenant compte de ses acquis et de ses objectifs et en contribuant à sa mise en relation avec le monde professionnel.

La coopération internationnale

La mission de coopération internationale est une mission transversale qui concerne l’ensemble du système d’enseignement agricole : l’enseignement technique, l’enseignement supérieur, la formation professionnelle et la recherche.

Son premier objectif est de contribuer à l’éducation citoyenne et à la formation professionnelle des élèves, étudiants, apprentis et stagiaires.
Elle doit leur permettre de connaître d’autres cultures, d’autres civilisations, mais aussi leur faire prendre conscience des grands enjeux mondiaux en matière de sécurité alimentaire et de développement durable ; elle doit, entre autre, leur apprendre à vivre l’international du monde professionnel.

L'animation en milieu rural et l'éducation socio-culturelle

L’enseignement agricole a développé un système éducatif spécifique, avec la mission d’animation rurale et le dispositif de l’éducation socio-culturelle.

L’établissement met en œuvre des actions dans le cadre d’un projet socio-culturel qui associe le plus possible l’ensemble de la communauté éducative, l’association des élèves et des partenaires culturels extérieurs.

Expérimentation et recherche appliquée

Grâce en particulier à la présence au sein de l’établissement d’une exploitation agricole, le Domaine de Piquet, des actions d’expérimentation et de recherche appliquée sont mises en place en partenariat avec les instituts et centres de recherche agronomique et les organismes professionnels agricoles.

Il s’agit le plus souvent de programmes pluri-annuels d’ actions dans le domaine de la viticulture.
Actuellement l’exploitation participe activement à un programme de recherche sur le développement durable.